Les guerres ouvertes contre le bien-être des Libyens et contre Laurent Bgabgo le Président élu de la Côte d’Ivoire, reconnu par tous les opprimés du monde, prouvent que les Africains sont considérés par les prédateurs de l’ONU leurs esclaves et leur continent est revenu à son partage en 1885 à Berlin comme si les êtres humains n’existent toujours pas et cette fois tant que l’ONU existera.