Charles Alamba Munako, bourreau et barbouze du peuple congolais avait fait son choix: servir l'imposture ! Il était intouchable et se croyait éternel surout qu'en tant que premier Président de la Cour d’Ordre Militaire, une juridiction militaire dont les décisions étaient sans appel !