Jean-kalama Ilunga déshabille Joseph Kabila, le qualifie de psychopathe et l'accuse de complicité active de l'assassinat de M'zée Laurent-Désiré Kabila !

Jean-Kalama Ilunga n'est pas un inconnu. L'ancien conseiller de M'zée Laurent-Désiré Kabila n'a pas sa langue dans sa poche n'est ni courtisan encore moins un partisan de la langue de bois. Le porte-parole de l'ARP du Général Faustin Munene va droit dans le but. C'est Jean-Kalama Ilunga qui avait déclaré sur Réveil-FM International que "Seul le Mzéeïsme équivaut au Kabilisme. Le Joséphisme est une invention frélatée de l'histoire ! On constate au Congo que le joséphisme est un melting-pot des dinosaures Mobutistes mangecrates et des mammouths mangeristes ventripotents. Dans un langage non diplomatique, Jean-Kalama fustige la dictature totalitaire et sanguinaire qui prévaut en République démocratique du Congo. Un psychopathe froid, tueur en série(serial killer) au sommet de l'Etat congolais depuis 11 ans ?

Affiche pré-campagne électorale non censurée de Joseph Kabila dans la ville de Kinshasa. Photo Réveil-FM

M'zée Laurent-Désiré Kabila avec Jean Kalama Ilunga son conseiller culturel lors du symposium sur la culture au Palais du peuple. Photo Réveil-FM, archives

Chers compatriotes,

Mon fond culturel construit à partir de mon éducation de base, se traduisant par des valeurs que j'ai héritées de mes parents, confortées par l'instruction sur le savoir-vivre et le savoir-être en société, m'a toujours servi d'encadrement dans mes relations avec les autres! Le respect de l'autre et de la vie comme valeurs cardinales a toujours été, pour moi, une exigence!

J'aime la vérité, la justice et l'altruisme, même si, de temps en temps, ça me dessert! Loin de moi donc, tout sentiment exécrable de haine ou de jalousie envers qui que ce soit!

Chers compatriotes, pour moi, il ne se passe pas un seul jour sans que je ne pense, sans que je ne réfléchisse, sans que je m'interroge sur les causes à la base de la descente inexorable aux enfers de notre pays la République Démocratique du Congo! En tout état de cause, en République Démocratique du Congo, c'est la cause humaine qui ressort comme la variable essentielle de ce système de déchéance nationale!

En effet, après des recoupements sur des faits avérés, des témoignages crédibles et, depuis que les langues se délient de plus en plus, les secrets sont éventrés...la vérité est entrain de triompher!

Après avoir longuement réfléchi, effectivement, le constat est amer: Aujourd'hui, tout est clair: Depuis 11 ans, c'est un psychopathe froid, doublé d'un tueur en série qui pilote et qui trône au sommet de l'Etat de la République Démocratique du Congo à savoir Joseph kabila!

Ne vous méprenez pas, chers compatriotes, parce qu'au travers ce déshabillage de Joseph Kabila, ci-après, ce n'est pas un combat contre un individu, mais plutôt, contre le mal incarné par ce dernier qui nécessite d'être éradiqué pour sauver le Congo!

Qu'est- ce qu'un psychopathe ?

Très chers compatriotes,

Dire ce qui est vrai n'est pas diffamation et loin de moi toute tendance diffamatoire et injurieuse! ''Psychopathe'' n'est pas une injure, c'est la qualification d'une personne qui présente un trouble de comportement caractérisé par le déni de l'individualité d'autrui et un comportement généralement impulsif et antisocial pouvant aller jusqu'au crime.

Voici quelques points qui caractérisent un psychopathe:

a) Le psychopathe ne ressent jamais de remords! Il rejette la faute sur des boucs émissaires, il culpabilise les autres et se fait passer pour victime! Il se fiche du mal qu'il fait à autrui, sa seule motivation étant d'arriver à ses fins!

b) Le psychopathe n'a pas d'empathie: il n'a ni amour, ni amitié, ni compassion pour les autres. Il est sadique. Il ment avec un aplomb déconcertant. S'il s'intéresse à quelqu'un, c'est parce que ce dernier a l'argent, du pouvoir, le prestige!L'empathie affichée pour besoin de la cause est toujours une mise en scène!

c) Le psychopathe est dominateur, il éprouve un besoin maladif de contrôler les personnes qui gravitent autour de lui qu'il perçoit comme des objets, des pions! Il s'entoure d'assistants dociles et traque tous ceux qui peuvent lui faire de l'ombre!

d) Le psychopathe est très arrogant, mais il a la capacité de dissimuler ce trait de personnalité déplaisante sous une fausse modestie! Il se perçoit comme un surhomme, un bienfaiteur, tout lui est dû! Sa démarche vers autrui, toujours intéressée, est souvent présentée comme une faveur, un cadeau!

e) Le psychopathe est manipulateur, mégalomane, paranoïaque, très agressif, fait souvent recours à des menaces. Rancunier, il traque férocement tous ceux qui, dans son entourage, ont compris à qui ils ont affaire et susceptibles de faire tomber le masque! Il n'hésite pas à tuer !....

Après observation et au regard des actes posés, une question: Joseph Kabila présente-t-il ces caractéristiques du psychopathe? Oui!

En effet, chers compatriotes,

L'approche de certains auteurs mettent en évidence d'autres caractéristiques narcissiques pathologiques notamment, la perception égocentrique de soi, l'omnipotence, voire le détachement émotionnel marqué qui inscrivent Joseph Kabila dans le carré des psychopathes!

En tout état de cause, par exemple, le fait d'infliger des mauvais traitements à sa famille ou aux proches, sans éprouver de culpabilité, est caractéristique du psychopathe! En se taisant, certains membres de la famille ou certains collaborateurs de Joseph Kabila couvrent le drame qui sévit au sommet de ''l'Etat congolais''!

Mais avec la fin, inéluctable, du régime qui se profile à l'horizon, les langues commencent à se délier! Joseph Kabila est un psychopathe dangereux à la tête de l'Etat! C'est un tueur en série( a serial killer)! N'en déplaisent à ses ''adorateurs'' et ''adoratrices'' intéressés par l'argent qu'ils tirent de cette ''relation'' avec le président de la république psychopathe qui les utilisent comme des pions!

Crimes et mode opératoire d'un malade mental dangereux à la tête de l'Etat congolais, qui s'ignore et se prend au sérieux!

Je ne me voile pas la face en admettant cette évidence! Rien qu'à jeter un coup d' oeil sur son addiction avérée à la drogue (secret de polichinelle) et à la trahison sans éprouver de culpabilité, Joseph Kabila présente de nombreux signes probants de psychopathie avancée! Par exemple, les crimes insidieux qu'il diligente tout en s'ingéniant à produire des artifices pour masquer sa responsabilité! Voire, ceux qui vivent à ses côtés, au quotidien, peuvent confirmer que Joseph Kabila ne supporte pas qu'une personne lui fasse de l'ombre, le contredise ni en sache trop!

Toutes les personnes soupçonnées ou prises en flagrant délit de commettre ces fautes de lèse-majesté sont mortes ou condamnées à mourir! Quel est son mode opératoire? Joseph Kabila décide de l'élimination physique d'une personne! Ses hommes de main (je ne les cite pas) peaufinent le mode opératoire et mobilisent les outils nécessaires!

Le tueur potentiel (homme ou femme) reçoit des promesses alléchantes de nomination à un poste, il reçoit une partie de l'argent pour exécuter la mission criminelle par empoisonnement ou autre! Dès que la mission est accomplie, un autre tueur est missionné pour tuer le premier tueur en vue de couper le fil conducteur qui mène au commanditaire! C'est ainsi qu'il y a des morts inexpliqués autour de Joseph Kabila!

La famille de M'zée Laurent Désiré Kabila, première victime de la psychopathie de Joseph Kabila!

Chers compatriotes,

Un psychopathe est enclin à faire subir des mauvais traitements à sa famille sans aucune compassion! Manifester des émotions est, pour lui, un signe de faiblesse et de la déchéance de son influence sur autrui! On retrouve ces signes caractéristiques du psychopathe dans le comportement au quotidien de Joseph Kabila vis à vis de la famille de M'zée Laurent Désiré Kabila et les autres enfants déclarés de ce dernier, traqués et obligés de se cacher!

A titre d'exemples, j'ai retenu les deux cas dramatiques ci-après:

1° Espérance Mukalay, la soeur cadette de M'zée Laurent-Désiré Kabila, assassinée mystérieusement par balle le 15 Juin 2005 à Lubumbashi par un soit-disant garde du corps, était, en fin de compte, après recoupement, victime du cynisme pathologique de Joseph Kabila.

En effet, Espérance témoignait publiquement la non-filiation biologique de Joseph Kabila à son frére ainé M'zée Laurent-Désiré Kabila! En plus, elle réclamait ouvertement la restitution à leur famille des biens de ce dernier confisqués par Joseph Kabila! Espérance Mukalayi était assassinée!

2° Aimée Kabila, la fille de Mzee Laurent Désiré Kabila, ''demi-soeur'' à Joseph Kabila est sauvagement assassinée le 16 Juin 2008 à Kinshasa dans sa résidence au Mont-Ngafula par des militaires de la garde présidentielle GSSP, reconnaissables par leurs tenues!

Avant cette date, la fille de M'zée se sentait menacer de mort!

Elle avait même alerté la MONUC afin qu'elle lui assura la protection! Comme sa tante Espérance, la soeur cadette de M'zée Laurent Désiré Kabila, Aimée Kabila revendiquait aussi clairement la restitution des biens de son défunt père confisqués par Joseph Kabila et la maisonnée complice sur laquelle trône mama Sifa Mahanya soupçonnée d'avoir piloté cette mise à mort de la fille de Mzee Kabila! Maman Sifa Mahanya et Aimée Kabila vivaient à couteaux tirés! Comme sa tante, Aimée Kabila était assassinée par balle!

En résumé, les deux personnes assassinées étaient toutes deux parentes directes à M'zée Laurent Désiré Kabila à savoir l'une soeur et l'autre fille! Elles étaient toutes deux assassinées par balle!

Elles étaient toutes deux déterminées à exiger à Joseph Kabila la restitution des biens de M'zée!

Comble de cynisme! Chers compatriotes, dans un procès monté de toutes pièces à Lubumbashi sur l'assassinat d'Espérance, l' Etat congolais était condamné à indemniser ''la famille de Mzee Kabila qui s'était constituée partie civile'', de payer 25 millions de dollars à titre de dommages et intérêts!

Cette somme aurait été défalquée du trésor public et la famille de M'zée Laurent-Désiré Kabila n'avait jamais vu la couleur de l'argent de cette indemnisation.

Joseph Kabila terrorise toute la famille de M'zée si bien que personne ne peut lui rappeler ce contentieux familial de peur d'être assassinée! Concernant l'assassinat d'Aimée Kabila, le déni de l'individualité d'autrui manifesté par Joseph Kabila lorsque ses hommes de main se mirent à dénier à Aimée la filiation à M'zée Laurent-Désiré Kabila par un montage historique farfelu, confirme l'état de psychopathe de Joseph Kabila!

Cynique et dépourvu de compassion, pendant qu'il était à Goma, insensible à ce drame, affichant une insensibilité hallucinante, une indifférence criminelle, Joseph Kabila avait interdit aux autres membres de la famille de M'zée Laurent-Désiré Kabila de participer aux obsèques de leur parente Aimée Kabila!

Aucune enquête sérieuse n'a été diligentée pour faire éclater la vérité! Ce dossier était, délibérément, clos! Pas de criminels pourtant connus! Pas de plaignant, le ministère public étant caporalisé par le pouvoir! Pas de partie civile! Rien!

Le psychopathe avait frappé et gagné! Dictature totalitaire oblige!

Psychopathie, trahison, pouvoir et crimes: Rétrospective sur le parcours d'un psychopathe criminel jusqu'au sommet du pouvoir en RD Congo:

Chers compatriotes,

Depuis le 17 Mai 1997, Joseph Kabila avait choisi son camp, celui de jouer pour le Rwanda contre la RD Congo!

Adjoint du rwandais James Kabarebe, chef d'état major général ad interim des Forces armées congolaises FAC, Joseph Kabila contrôlait la DEMIAP (Détection Militaire des Activités Anti-Patrie; en fait anti-tutsi), ex-G2 détournée de sa mission fondamentale, pour devenir ex-SARM sous le maréchal Mobutu!A l'insu de Mzee Laurent Désiré Kabila, Joseph Kabila avait l'habitude de descendre, nuitamment, dans les geôles de la DEMIAP où il décidait de vie ou de mort des prisonniers congolais qu'il faisait exécuter sans jugement et sans pitié, surtout ceux qui critiquaient et militaient contre l'omniprésence des tutsis! Ci-après, ces quelques faits avérés qui ne doivent pas passer à côté de l'histoire.

1. Joseph Kabila se souvient-il encore, aujourd'hui, du jour où, en fin de l'année 2000, à 5 heures du matin, chez le général Silvestre Lwesha, chef d'Etat major général des forces armées congolaises FAC, Mzee Laurent Désiré Kabila avait raté de l'abattre en apprenant, amèrement des faits avérés de trahison, contre la RDCongo et les nombreux crimes dont Joseph Kabila était coupable et qu'il avait diligentés pour des raisons obscures? Il doit se souvenir des dernières paroles qu'il avait entendues de M'zée Laurent-Désiré Kabila, ce jour-là, s'adressant à son ami et confident le général Silvestre Lwesha: (swahili)« Unaona mambo nilikuambiaka ku Hewa bora, ya kwamba m'toto uyu (Joseph Kabila) si wangu!» Traduction en français (Tu vois ce que je te disais à Hewa Bora que cet enfant (Joseph Kabila) n'est pas le mien!)! Cette phrase était la dernière que Joseph Kabila avait entendu sortir de la bouche de Mzee sur lui! C'était sa malédiction!

2. Joseph Kabila se souvient- il , aujourd'hui, du jour où, entre Août et septembre 1998, Kinshasa attaquée par les agresseurs ruando-ougandais, sous le couvert de Léonard She Okitundu alors ministre des droits humains instrumentalisé certainement, il s'était pris à cacher et à protéger les agresseurs tutsi rwandais? A Matadi, par exemple, n'avait-t-il pas abattu, froidement, un jeune congolais venu informer et montrer à la délégation de Joseph Kabila le lieu qui servait de cachette aux agresseurs tutsi ruandais en fuite?

3. Fin Août 1998, les agresseurs ruando-ougandais progressent vers Kinshasa, le Général Faustin Munene était nommé chef d'état major des Forces armées congolaises FAC, infestées des militaires congolais traîtres au service des ruandais! Faustin Munene, prit l'initiative d'aller barrer la route aux agresseurs à Mbanza Ngungu!

Joseph Kabila, très certainement en connivence avec les agresseurs rwandais qui (on a compris aujourd'hui), l'avaient positionné derrière eux comme ''cheval de Troie'', avait fait répandre des allégations mensongères selon lesquelles le chef d'état major général des Forces armées congolaises, le commandant Faustin Munene était parti rejoindre la rébellion au Bas-Congo!

Chef d'état major des forces terrestres, Joseph Kabila avait dépêché, à l'insu de M'zée Laurent-Désiré Kabila, des militaires pour, soit-disant, aller arrêter le commandant Faustin Munene!

Mais derrière cet ordre donné, la consigne était de le trouver et de l'abattre sur le champ! Mais le commandant Faustin Munene put échapper à la mort diligentée par Joseph Kabila!

C'était en 1998!

4. Avant cette agression du 02 Août 1998, Joseph Kabila était parfaitement au courant du complot ourdi par les tutsi consistant à assassiner Etienne Tshisekedi dans le but de faire porter la responsabilité de ce crime à Mzee Laurent Désiré Kabila! Pour éviter cette catastrophe et faire échec à ce plan machiavélique, ce dernier confia au général Faustin Munene, en qui il avait totalement confiance, et pas à Joseph Kabila qui était et travaillait avec le ruandais James Kaberebe, la délicate mission d'exfiltrer Etienne Tshisekedi pour le protéger des tueurs rwandais qui étaient prêts à agir ce jour-là!

Faustin Munene, alors vice-ministre à la sécurité, réussi la mission lui confiée par M'zée Laurent-Désiré Kabila en mettant en sécurité Etienne Tshisekedi à Kabeya Kamwanga au Kasaï oriental! Omer N'kamba de l'UDPS y était gouverneur à cette époque!

5. En début de la première partie de 1998, avant l'agression ruando-ougandaise, les rwandais avaient entrepris une campagne de diabolisation de la présence de l'armée angolaise, en accusant faussement les militaires angolais des exactions sur les populations! Ils avaient orchestré une grosse pression sur M'zée Laurent-Désiré Kabila en vue de l'obliger à se débarrasser du contingent militaire angolais!

En fait, la finalité de cette manoeuvre était d'éloigner l'Angola afin de disposer d'un champ libre pour mettre en exécution le plan qui avait abouti à l'agression faute de n'avoir pas réussi à faire partir du pouvoir M'zee Laurent Désiré Kabila! Sous pression, effectivement, le président L.D.Kabila avait missionné M'zée Pierre Victor Mpoyo, opposé à cette idée de départ des angolais, pour signifier cette demande au président angolais Eduardo Dos Santos! Faustin Munene, qui était aussi opposé au départ des contingents angolais, faisait partie de la délégation de Mpoyo Victor! Mais une taupe des rwandais s'était improvisée et imposée comme membre de cette délégation pour s'assurer de l'aboutissement et de la bonne marche du plan: c'était Joseph Kabila!

Récapitulatif sur les crimes et tentatives des crimes d'un psychopathe ''froid'' au pouvoir!

Chers compatriotes,

«Comprendre pour mieux se défendre et mieux choisir son camp» est la finalité première de cette causerie- réquisitoire qui concerne Joseph Kabila!

Il est impératif, aujourd'hui, de donner un éclairage sur le chapelet de zones d'ombre servant de voile pour masquer sa personnalité de criminel et ses actions néfastes contre la RD Congo et le peuple congolais! Voici un petit récapitulatif (qui n'est pas exhaustif) sur les crimes qui avaient servi de marche pieds au psychopathe.

1. Beaucoup d'encres ont coulé pour dénoncer la participation de Joseph Kabila aux massacres des hutu à Tingi-tingi réalisés par l'armée ruandaise tutsi qui opérait des incursions en RDCongo pour traquer les hutu en vue de les exterminer! Je ne vais pas m'attarder là-dessus parce que le rapport des Nations Unies est explicite sur cette affaire! De même sur les massacres de hutu à Mbandaka, à l'insu de M'zée Laurent-Désiré Kabila, Joseph Kabila, sous la coupe du rwandais James Kabarebe chef d'état major général a.i. Des FAC, en a fait l'essentiel de son activité de chef d'état major général adjoint du rwandais!

2. Je ne reviens pas, non plus, en détails, sur les faits de trahison avérée de Joseph Kabila à l'Est de la République Démocratique du Congo notamment à Mushake où plus de 2000 militaires congolais avaient péri dans une embuscade du criminel rwandais Nkundabatware à la suite de la trahison et des contre-ordres délibérés donnés par son homme de main Amissi dit tango fort, chef d'état major des forces terrestres dépêché au Nord Kivu pour saboter l'offensive des FARDC préparée en vue de mettre un terme à l'aventure Nkundabatware! La suite vous la connaissez: bien que coupable de trahison et amené manu militari à Kinshasa, Amissi était relâché sur ordre de la soit disant haute hiérarchie et il occupe, toujours et aujourd'hui, son poste de chef EM des forces terrestres!

Revenons en arrière pour rappeler l'épisode de M'Pweto où Joseph Kabila avait chié sur tous les efforts et les sacrifices consentis par M'zée Laurent-Désiré Kabila pour défendre le territoire national!

Effectivement, après avoir assassiné le commandant Anselme Masasu, Joseph Kabila, en connivence avec James Kabarebe qui y était présent, avait donné l'ordre de ne pas payer les militaires, d'abandonner leurs positions, les blessés et tout le stock d'armements! D'ailleurs, M'zée Laurent-Désiré Kabila avait ordonné d'arrêter Joseph Kabila pour être traduit devant la cour d'ordre militaire!

3. La liste de crimes dont la responsabilité directe ou indirecte incombe à Joseph Kabila est longue:

- Le résistant-patriote-combattant Armand Tungulu Mudiandambu a été victime d'un assassinat, pour avoir été abattu lâchement, par arme et à bout portant par Joseph Kabila lui-même parce que, pour exprimer le ras le bol face à la dictature totalitaire, Armand Tungulu avait jeté une pierre sur le cortège présidentiel de Joseph Kabila! Au lieu de le traduire devant la justice, en véritable psychopathe, Joseph Kabila imposa sa justice en le condamnant à mort sans jugement!

- Les militants des droits de l'homme Floribert Chebeya Bahizire ainsi que Fidèle Bazana , victimes d'un lâche assassinat dans l'enceinte de l'inspection générale de la police par les hommes de main rompus dans les crimes de cette nature et la dissimulation des forfaits criminels commandités par la soit-disant haute hiérarchie pour enfumer les pistes qui mènent à Joseph Kabila!

- La liste de journalistes assassinés qui avaient osé dénoncer le despotisme ambiant en RDCongo et dévoiler les dossiers fumeux du pouvoir de la terreur de Joseph Kabila est longue: Pascal Kabungulu(1er juillet 2005 Bukavu); Franck Ngyke Kangundu(3 novembre 2005 Kinshasa); Louis Mwamba Bapuwa (8 juillet 2006 Kinshasa); Serge Masheshe Kasole( 13 juin 2007 Bukavu), Patrick Kikuku Wilungula(9 août 2007 Goma), Dedicace Namujimbo(21novembre 2008 Bukavu); Bruno Koko Chirambiza(23 août 2009 Bukavu); Patient Chebeya Bankome(5 avril 2010 Beni); Kambale Musonia(21juin 2011 Goma); cette liste n'est pas exhaustive! Des menaces de mort continuent à peser sur tous ceux qui osent....

- De nombreux officiers congolais de l'armée et de la police, s'ils n'étaient ou ne sont pas empoisonnés, ils sont accusés faussement des faits qu'ils n'avaient ou n'ont pas commis et jetés en prison où nombreux d'entre eux ont été ou sont liquidés, assassinés par des exécutions sommaires! Des astuces machiavéliques comme celle par laquelle certains médecins ou infirmiers véreux engagés comme hommes de main par le pouvoir de Joseph Kabila pour tuer sous prétexte de donner des soins aux prisonniers, empoisonnent ceux qui sont ciblés! Des vaillants combattants congolais comme les généraux Mbunza Mabe, Mufu Ndenga sont morts par empoisonnement! D'autres officiers congolais des FARDC, non soumis à la dictature ambiante, sont dans le collimateur de Joseph Kabila et courent le risque d'être éliminé physiquement à tout moment!

Les camarades de M'zée Laurent-Désiré Kabila qui étaient soupçonnés d'avoir afficher une certaine réticence à l'égard de la dictature de Joseph Kabila ou qui en savaient trop, étaient poussés délibérément au dénuement total ou, en cas de maladie, négligés et abandonnés jusqu'à ce que mort s'en suit! C'était le cas de M'zée Séverin Kabwe! Le camarade Pierre Yambuya Kibesi qui dirigeait la DGM (Direction générale des migrations) avait échappé, de justesse, à une mort certaine commanditée par Joseph Kabila qui avait décidé de se débarrasser de lui afin de prendre le contrôle total de cette institution en plaçant à sa tête des suppôts du pouvoir rwandais!

En définitive, chers compatriotes, l'histoire du monde nous révèle certains cas des dirigeants atteints de psychopathie notamment celle de Néron, empereur romain (54-68 après JC), une histoire édifiante pour les congolais! Néron avait commandité et programmé la destruction, par incendie, de la ville métropole de Rome (700.000 habitants) le 18 Juillet 64 après JC! Mon compatriote Djamba Hoye est mieux outillé que moi pour raconter cette épisode historique et mettre en exergue l'analogie entre cette leçon de l'histoire du monde et de ce qui précède concernant la psychopathie de Joseph Kabila. Du reste, cette épisode de la destruction de la ville de Rome me ramène à ces anecdotes concernant Joseph Kabila:

1°Joseph Kabila, exaspéré par le fait que ses hommes de main étaient incapables de mettre la main sur le général Faustin Munene en vue de l'assassiner, a déclaré: «Si Munene veut le pouvoir, il trouvera Kinshasa en poussière!» Cette phrase est celle d'un psychopathe qui a le pouvoir et qui n'hésitera pas à mettre en application ce qu'il dit: réduire Kinshasa en poussière!

2° Joseph Kabila aurait sauté sur l'ambassadeur des USA après que ce dernier l'eut acculé lors d'une discussion dans sa résidence,

3° Joseph Kabila, énervé lors d'une réunion avec ses ministres, les aurait menacés de mort par ces propos :« vous voulez me détruire? Savez-vous que je suis capable de vous tuer tous, laisser tout tomber et partir?»

L'usage du conditionnel est délibéré pour ouvrir des pistes d'investigation aux journalistes et chercheurs en histoire qui ne manqueront pas d'éclairer d'autres zones d'ombre sur Joseph Kabila!

Chers compatriotes, je n'ai pas l'habitude de perdre mon temps à m'acharner sans raison voire injustement contre un individu!

Mais, à la lumière de ce qui précède et par mon intime conviction, j'accuse, avec gravité, Joseph Kabila de complicité active d' assassinat de Mzee Laurent Désiré Kabila!

En tout état de cause, des faits probants corroborent cette accusation et j'en assume la responsabilité! Joseph Kabila est bien le Brutus par lequel il fut possible d'approcher M'zée Laurent- Désiré Kabila et de l'assassiner! Je vous remercie!

Jean Kalama-Ilunga