Alias Joseph Kabila et ses apparatchiks ont peur de Genève. Ce dernier est le miroir qui les renvoient leurs images de tortionnaires, criminels sans foi ni loi. Le rapport de l'ONU qui dénonce les crimes de Bana Mura dans des massacres au Kasaï ne restera pas dans un tiroir !