Denis Sassou Nguesso est devant ses responsabilités. Il doit autoriser le Général Faustin Munene à rencontrer le bureau du Haut-Commissariat aux réfugiés. Comme tout individu, le Général Faustin Munene a droit à la protection internationale. Le dictateur du Congo-Brazzaville doit cesser de faire du Général Faustin Munene son prisonnier personnel et son otage.