La solidarité journalistique avec notre confrère Roger Bongos est sans faille. Ceux qui croient que tous les coups sont permis contre les journalistes congolais engagés à Paris, se trompent. Hier, c'était Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" avec le régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale pour bâillonner Freddy Mulongo de Réveil FM International. Aujourd'hui, c'est Noël Tshiani qui veut museler Roger Bongos. A qui le tour demain ?