Je félicite les nombreux mouvements de la société civile qui luttent pour la décence et le respect des droits de l'homme, y compris les droits des peuples autochtones qui font face à des activités commerciales sans scrupules et sans loi; pour les personnes LGBTI dont les gouvernements ne garantissent pas leurs droits égaux ou les protègent adéquatement contre les agressions violentes; et les droits des Afrodescendants, des Roms et d'autres communautés ethniques, religieuses ou de castes qui subissent fréquemment des discriminations. En cette 70ème année de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, ils défendent les principes fondamentaux qui apporteront un meilleur avenir à tous nos enfants. Je suis profondément reconnaissant pour la vague d'espoir qu'ils apportent.

Je vous remercie, Monsieur le Président.