Cela n’avait pas été fait depuis longtemps. Et c’était nécessaire. Car la réussite de notre politique d’intégration est autant un sujet d’intérêt que de dignité pour notre nation.