La République démocratique du Congo (RDC) traverse une profonde crise politique provoquée par le maintien au pouvoir par la force d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, dont le dernier mandat a expiré le 19 décembre 2016. Ce qui se traduit aussi par l’intensification des violences dans les campagnes du centre et de l’est du pays délaissées par les autorités de Kinshasa. Certaines milices se sont réactivées, d’autres se sont formées. La population, elle, subit. Il y a aujourd’hui 4,5 millions de déplacés dans le pays selon les Nations unies !

La volonté des Mammouths Joséphiste est uniquement de s'enrichir en pillant le Congo pas lui redonner son blason et sa véritable place dans le concert des Nations. Ne pas payer sa cotisation à l'ONU, au delà de lui priver sa "Voix", c'est d'afficher au niveau international, l'incapacité des dirigeants actuels de gérer la République démocratique du Congo.