La vérité des urnes est le point de départ de toute démocratie. Refuser au peuple congolais cette vérité-là, c'est fouler aux pieds les valeurs de la démocratie. C'est accepter que des mafieux gangsters fassent la loi. La Nomination électorale n'est pas démocratique pour un peuple qui a bravé des intempéries et a déposé son bulletin de vote dans les urnes. C'est le peuple souverain qui donne la légitimité. La légitimé fabriquée à l'Union africaine de Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe est factice. Le peuple congolais réfute cette imposture. Tshilombo est Icare qui s'est trop approché du soleil oubliant que ses ailes sont en cire ! Le peuple est Lamuka, réveillé contre l'usurpation de l'élection de Martin Fayulu avec 62% !