Voilà, au fond, ce qu'il nous faut faire c'est rebâtir un patriotisme inclusif où chacun prend sa part, où l'intérêt général français et européen est, au fond, réaffirmé mais n'est pas simplement l'addition des intérêts particuliers. Voilà, Mesdames et Messieurs, ce que je voulais ici d'abord vous dire. Je crois que nous devons absolument continuer de transformer le pays car les résultats sont là. Mais la nouvelle étape, le nouvel acte passe à mes yeux par les 4 orientations que je viens d'évoquer. Et c'est cela ce que je demande au gouvernement, aux assemblées, aux partenaires sociaux, aux élus : de replacer l'humain au centre, de rebâtir une nation de citoyens libres dans une Europe plus forte parce que je crois que c'est ainsi que nous pourrons véritablement retrouver cet art si particulier d'être Français auquel nous sommes attachés. Je vais maintenant répondre à toutes vos questions.