Le peuple congolais n'est pas dupe, il est extrêmement vigilant. Toucher à Martin Fayulu, c'est embraser le Congo.