M. THIAM a déclaré que ce fut pour sa délégation un plaisir et un honneur de présenter le rapport de la Côte d’Ivoire devant le Comité. Il s’est réjoui que les efforts entrepris par le pays aux fins de l’application des dispositions de la Convention aient été reconnus par les membres du Comité. Malgré les difficultés et contraintes liées, notamment, aux pesanteurs socioculturelles, à l’insuffisance de ressources financières et de compétences humaines et à des moyens sécuritaires limités, des progrès notables ont été enregistrés grâce aux efforts consentis par l’État ivoirien, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, bilatéraux et multilatéraux. Le Gouvernement ivoirien est conscient que beaucoup reste encore à faire pour garantir à tous les enfants vivant sur son territoire une meilleure jouissance de leurs droits, a déclaré le chef de la délégation, avant de lancer un appel à la communauté internationale afin de soutenir la Côte d’Ivoire dans ses efforts en faveur des droits des enfants.