Au nombre des avancées réalisées, le vice-Président ivoirien a cité, entre autres : le doublement du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) ; la mise en place des dispositifs spécifiques pour traiter les questions de l’accessibilité des jeunes à l’emploi et à l’entreprenariat ; la mise en place des programmes d’autonomisation des femmes par la réalisation d’activités génératrices de revenus ; l’élaboration d’une Stratégie nationale intégrée de transition de l’économie informelle vers l’économie formelle pour la transformation qualitative des emplois ; la révision du Code du Travail qui a permis de traiter des questions essentielles telles que le harcèlement au travail, la lutte contre la précarité de l’emploi, le renforcement de la sécurité et santé au travail, ainsi que l’amélioration de l’employabilité des jeunes.

Ce fut par ailleurs l’occasion pour le vice-Président de la République de réitérer les remerciements de la Côte d’Ivoire à tous ceux qui ont contribué au retour effectif, à Abidjan, du Bureau régional de l’OIT pour l’Afrique qui couvre 54 pays.