Félix Tshilombo tente de couper Salomon Idi Kalonda Della de son chairman. Il va plus loin, il récupère Gabriel Kyungu, Jean Claude Muyambo pour en finir avec celui qu'il appelle hypocritement en public "Mon frère". Cantonner Moïse Katumbi à Lubumbashi, c'est aussi l'Etat de droit et la démocratie prônés par Tshilombo ! Empêcher Moïse Katumbi de se rendre à Goma, alors que Denise Nyakeru s'y est rendue, avant de traverser la frontière et d'aller danser au Rwanda son pays, est une forme d'inconscience. Et comme l'a dit un député au palais du peuple, nous avons à faire à un inconscient de la République: Félix Tshilombo !