Le monde a besoin des Nations Unies en tant que chef de file de la promotion des droits de l’homme, a conclu M. Jakobsen.