Au cimetière de Bouffemont, à l'enterrement de notre ami Pierre Péan, Charles Onana était l'un des plus tristes. Dans sa conscience, Onana sait que le combat pour la vérité n'est pas de tout repos. Les générations s'y inspireront. Le flambeau de Péan à Onana, ce dernier n'est pas prêt à le laisser tomber par terre..il doit brûler et briller encore et encore !