Sur le plan législatif, l’adoption en 2015 de la loi générale sur les étrangers, qui reprend les dispositions de la Convention, a été suivie de l’amendement des autres lois nationales. Tous les droits garantis aux citoyennes et citoyens bosniens sont aussi garantis aux travailleurs migrants, a insisté la délégation.