Vital Kamerhe, le "Fuyard de Genval", puisqu'Etienne Tshisekedi y était, que les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques affublent du titre pompeux de "Coach", Azali Ko Sopa Bino ! Mieux, faut-il reconnaître des talents à Alias Kabila, le barbu de Kingakati ? Son scénario, de faire le deal avec Tshilombo, fils d'Etienne Tshisekedi, en lui cédant uniquement, le titre du président étiquette et le tapis rouge, dépasse ses attentes. Ses détracteurs d'hier sont devenus ses plus fervents défenseurs en se partageant comme de chiens enragés les miettes du pouvoir concédées. Alias Kabila est partenaire et père de la démocratie au Congo. Incroyable, les Bena Mpuka amnésiques et anti-patrie.